Un toit ? Pour nous ?

Alexandre Alexandrovitch n’en revient pas de se retrouver dans cette chambre pimpante.
Comment est-ce possible, s’exclame volubile Alexandre Alexandrovitch, que l’on ait pu penser à nous, nous autres les estropiés, un vrai petit miracle.

Alexandre Alexandrovitch, sans-papier sans-abri, éclopé suite à une mauvaise facture du bassin très mal soignée, est le premier à emménager dans notre tout nouveau Centre d’Accueil destiné aux sans-papiers sans-abris âgés et handicapés.
Une grande maison de campagne lumineuse dans la région de Leningrad.

Une utopie devenue réalité
Grâce à vos soutiens, nous avons construit une demeure de deux étages, spacieuse et confortable.
Située dans le village de Siversky, à 60 km de Saint-Pétersbourg, nous l’avons équipée de trois chambres, d’un salon spacieux, d’une ample cuisine, d’une buanderie et d’un bureau pour les assistants sociaux.
Elle est totalement accessible aux chaises roulantes. Les chambres sont conçues pour un maximum de quatre personnes.
Comme vous pouvez l’imaginer, ce ne fut vraiment pas facile d’aller au bout de notre projet.
L’Ukraine, les sanctions occidentales, la volatilité des prix, les pénuries de matériel, autant de bâtons dans les roues de notre rêve, un lieu spécialement dédié aux personnes âgées sans existence administrative.
Déjà, avant la crise guerrière, lorsque nous avons échafaudé cette idée, nombreux l’ont de suite qualifiée comme une utopie.
Et pourtant…
Depuis un an et demi, nous avons travaillé à la création de cet accueil et maintenant nous partageons notre grande joie avec vous.

Un gain d’espace
Notre Centre d’Accueil de Saint-Pétersbourg ne répond absolument pas aux exigences que demandent cette catégorie de personnes vieillissantes, invalides.
Ses escaliers pentus rendent l’accès aux chambres des plus hasardeuses.
Ce transfert permet aussi de libérer des places dans notre centre de la rue Borovaïa, d’y accueillir plus de sans-papiers sans-abris en quête de réinsertion sociale et administrative.

Sans le soutien inconditionnel de nos donateurs, cette utopie n’aurait jamais vu le jour.

Remercions tout particulièrement, notre partenaire de toujours Pavel Gavrilin, la société FASTVPS, la boulangerie Karavay qui a permis en grande partie la construction du bâtiment, la boutique en ligne NONTON, la Hoff Charitable Foundation et l’équipe Cindicator pour le mobilier fourni au refuge.
Alexander Egozarov pour son aide dans la conception de réseaux d’ingénierie et ses conseils d’experts, CRO L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours pour l’équipement du chauffage, la Société LED-BI pour la fourniture des lampes d’éclairage de la façade, Margarita Molchanova pour le magnifique projet de conception de notre abri.
Merci aussi à toute et tous qui ont permis cette unique réalisation en Russie, un Centre d’Accueil pour sans-papiers sans-abris âgés, handicapés.

Retrouver sa dignité
Notre quête de soutiens ne s’arrête pas là.
Nous avons encore besoin de votre indispensable appui : pour les besoins techniques, électricité, fuel, les achats quotidiens de nourriture, d’articles de ménage, les salaires du personnel.
Diverses thérapies prendront place, telles le rétablissement physique et psychologique.
Parmi les sans-papiers sans-abris présents, il y en a beaucoup qui, en raison de l’âge et de leurs conditions de santé, ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Certaines de ces personnes patientent longtemps afin de pouvoir s’installer dans les pensionnats du gouvernement. Cette attente peut durer des mois, des années.
Il y a ceux aussi pour qui une telle option est même impossible du fait des complications bureaucratiques, des imbroglios systémiques de l’administration russe.

Vous savez quoi, nous interpelle Alexandre Alexandrovitch, cela fait bien longtemps que je ne m’étais pas senti revivre.

Aidez-nous à sauver des vies.

Important : malgré les embuches du boycott, nous arrivons toujours à transférer notre appui financier des plus indispensables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.