Ce n’est plus pour nous

Vous imaginez ces escaliers pentus comme une échelle dressée à la verticale, pour nous, les vieux sans-papiers sans-abris, rejoindre notre chambre dans le Centre d’Accueil n’est vraiment pas une mince affaire nous dit, avec un sourire contraint, Piotr, 65 ans, qui habite là depuis quatre mois en attendant qu’il retrouve une identité.

Inadapté
Piotr, sa béquille, sa patte folle, n’est pas le seul à constater l’inéquation du Centre d’Accueil de Nochelchka.
Les sans-papiers sans-abris qui y ont trouvé refuge affrontent des installations peu aptes pour le troisième âge et ses maux inhérents.
Bien sûr, toutes et tous sont heureux de se retrouver ici plutôt que dans la rue où ils ont survécu à de nombreux mois si pénibles.
Mais voilà, et c’est bon signe, une fois un certain confort retrouvé, on devient tout naturellement un peu plus exigeant. D’autant plus lorsque vos articulations vous font souffrir le martyre quand il s’agit de gravir au deuxième étage du Centre d’Accueil du 112-B, Borovaia ulitsa.
C’est ce que ses dirigeants se répètent depuis de très nombreux mois.

Rien que pour eux
Pour nous, il était évident que les personnes âgées avaient besoin d’un chez soi différencié et plus adapté que celui offert aujourd’hui nous explique Grigory Sverdline président de Nochlechka.
Notre projet permettra à 15 sans-papiers sans-abris d’y séjourner confortablement dans l’attente que leur identité soit rétablie, qu’ils et elles puissent toucher leur pension, être admis en maison de retraite et, si nécessaire, faire reconnaître leur handicap, poursuit-Grigori.
La maison que nous construisons aura deux étages, elle est située à 60 km de Saint-Pétersbourg, dans la communauté urbaine de Siversky.
Elle sera totalement accessible aux chaises roulantes. Les chambres seront conçues pour un maximum de quatre personnes.
Diverses thérapies prendront place, telles le rétablissement physique et psychologique.
A l’extérieur, un espace de promenade et un jardin seront aménagés. Des balades, des événements aussi seront organisés.
Nous veillerons à ce que le quotidien dans cette maison soit vraiment agréable et confortable.

Plus d’efficacité
Ce Centre d’Accueil possédera au moins 5 salles de bain, dont des douches et des toilettes pour les personnes à mobilité réduite, une pièce pour le travailleur social et une autre pour le médecin. La maison sera également pourvue d’une salle de séjour avec une bibliothèque et télévision, une salle à manger, une cuisine, une buanderie, une salle technique.
Le but : que ce lieu soit ouvert d’ici l’été prochain.

Cette réalisation accélérera la rotation des habitants du Centre de Borovaia, et in fine, permettra d’offrir plus de lits aux autres sans-papiers sans-abris et donc plus de personnes pourront s’extraire de la rue.

Le budget de ce Centre d’Accueil pour sans-papiers sans-abris âgés s’élèvent à 232’000 €.
Voir budget
Facilitez-nous à réaliser cet indispensable projet, parlez-en autour de vous, aidez-nous à trouver de généreux donateurs.

Merci de votre soutien, donnons plus d’humanité.

La première dalle a été coulée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *