Adieu la crasse

“Nous détestons tous que certains sans-abris sentent mauvais, mais nous ne pensons pas au fait qu’ils n’ont tout simplement nulle part où se laver” souligne, outré, Grigori Sverdline, le directeur de Nochlechka.

Retrouver sa dignité
Cela n’a l’air de rien mais à Moscou la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Il y a des douches gratuites accessibles à toutes et tous.
Enfin les sans-papiers sans-abris peuvent, non seulement se laver, mais aussi nettoyer leurs habits.
Nous avons trois douches, dont une accessible en fauteuil roulant; cinq machines à laver et cinq sèche-linges.
Nous vous attendons les lundi, mardi, mercredi et vendredi de 10h à 17h à Bumazhniy proezd 2/2, bâtiment 6 où nous pourrons accueillir 15 à 17 personnes par jour nous explique, toute à sa joie, la directrice de Nochlechka Moscou, Daria Baibakova.

Le coiffeur aussi
Elle ajoute : une fois par mois nos amis coiffeurs seront présents.
Une bonne et belle coupe redonne confiance, la personne se sent moins marginalisée.
Notre but fondamental est qu’elle retrouve sa dignité, la force pour s’en sortir, aller de l’avant, précise la directrice de Nochlechka Moscou.

Seulement pour les femmes
Daria souligne aussi : nous avons également programmé des espaces réservés aux femmes.
Tous les mardis de 14h à 17h, elles seront entre elles, chez elles, seulement entre elles, et c’est important.
En effet, nombreuses sont nos « clientes » qui ont subi des violences et d’autres expériences traumatisantes. De ce fait, il est fondamental, si elles ne le désirent pas, que ces femmes ne croisent pas les hommes, même dans la salle commune.

En un an seulement…
Le 31 juillet 2020 ouvrait le Centre d’Accueil de Moscou. Depuis, malgré le covid, l’équipe moscovite n’a pas chômé.
Le Bus de Nuit moscovite, lui aussi, souffle sa première bougie, ainsi que toutes les nombreuses actions quotidiennes réalisées pour aider les sans-papiers-sans abris : les repas  chauds offerts, les habits distribués, les soins prodigués, l’appui des avocats, des assistants sociaux.

En quelques chiffres
3’374 consultations pour obtenir une identité administrative, chercher du travail, un appartement, contacter ses proches, retourner dans sa ville, recevoir des pensions d’invalidité ou d’ancienneté, des soins médicaux, pour passer des examens et rester en bonne santé.
61’560 plats chauds distribués, répartis des milliers de produits d’hygiène, de masques et de désinfectants, 902 personnes ont reçu des vêtements, 781 des produits d’hygiène.

En l’espace d’un an, nous avons réussi à organiser le travail de nos projets de base et, franchement, nous en sommes très, très fiers.
Merci, les amis, pour tout l’appui apporter là où notre aide est vraiment nécessaire.

Merci de continuer à nous soutenir, à permettre de donner un peu d’humanité nous dit encore Daria Baibakova.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *