Corona, le journal


Plus de 360’000 cas en Russie

S’il y a une population à risque, c’est bien celle des sans-abris.
Eux aussi doivent être protégés. 
Chaque jour, nous accueillons un nombre croissant de personne
Chaque jour, nous les nourrissons
Chaque jour, nous les soignons
Chaque jour, nous avons besoin de produits d’hygiène
Chaque jour, nous avons besoin de nourriture
St-Pétersbourg, Moscou, notre tâche est immense

Nos ressources financières s’amenuisent.
Soutenez-nous

26 05 20
L ‘ homme sur la photo est le joueur d’échecs bien connu de l’équipe nationale russe, Alexander Grišuk. Alexander Grišuk a fait don de 700’000 roubles, 9’600 francs, de dizaines de milliers de masques et des gants pour les sans-abris et notre personnel. Et c’est énorme et très cher à notre cœur.
Ceci grâce à la victoire d’Alexander Grischuk au tournoi d’échecs caritatif “équipe russe”. Avant le début de la compétition, les participants devaient élire qui profiteraient du prix parmis les organisations humanitaires. Alexander Grišuku choisit Nochlechka.
Grâce à lui, nous obtiendrons 45’000 masques et 40’000 paires de gants médicaux. Les 700’000 roubles seront consacrés au bus de nuit, à l’abri de nuit et à notre blanchisserie. Mille fois merci.

24 05 20

Nous percevons cette attaque du virus comme un défi. Nous ne pouvions pas rester à l’écart, regardant comment certaines personnes s’aidaient les unes les autres, et nous sans rien faire, ne levant pas le petit doigt pendant cette période alarmante.
Ce ne sont pas seulement des médecins, mais aussi des vendeurs, des conducteurs, des coursiers et des millions de personnes courageuses et responsables qui sont au front.
Nous apportons notre contribution à la protection et au soutien de ceux qui ont une existence particulièrement difficile, tels les sans-papiers sans-abris nous dit Segueï directeur de la société Snegiri qui vient de distribuer des chaussures aux cinquante résidents de notre Centre d’Accueil.

23 05 20
A Saint-Pétersbourg, début avril, l’équipe de Новая Голландия /New Holland a organisé un programme caritatif « Help Neighbors » pour venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin : médecins, retraités, célibataires affrontant des situations difficiles. Voir vidéo
Nochlechka participe activement à cette entraide.
A ce jour, 66’238 repas ont été distribués à 1 452 médecins,188 retraités et 238 familles.

22 05 20
A ce jour les centres d’accueils de Nochlechka n’ont détecté aucun cas positif.
Les  dîners chauds que nous répartissons à Moscou sont préparés par nos amis du Strelka Bar. Grâce à eux, nous avons déjà remis 5’900 portions à ceux qui ont faim. Regardez la vidéo

21 05 20
A Moscou, chaque soir, des bénévoles et des employés de Nochlechka distribuent de la nourriture

Au cours d’une de ces distributions, des employés du comité d’enquête nous ont approchés. Ils se sont intéressés à qui nous étions, ce que nous faisions, s’il y avait des laissez-passer, et puis, ils sont partis. Mais ils sont vite revenus et nous ont demandé si Nochlechka pouvait aussi  nourrir l’auberge voisine où sont logés les personnes en quarantaine stricte et qui ne peuvent pas sortir.
Nous avons accepté car, dès le début, nous avons conçu cette distribution comme un moyen de prévenir le sans-abrisme.

20 05 20

Ils ont faim
L’autre soir, à l’arrêt du Bus de Nuit d’Agatov, Nadia avait vraiment mauvaise mine. Elle venait de passer toute la journée sans rien manger, ni boire.
A défaut de masque, personne ne lui a donné une piécette de quoi s’acheter à manger. De toutes les façons sans cette protection faciale, elle n’aurait pu rentrer dans un magasin. De même impossible de prendre les transports publics.
C’est à pied que Nadia nous a rejoint totalement déshydratée, affamée, épuisée.


19 05 20
Des nouvelles de l’Abri de Nuit.
Malgré l’épidémie nous continuons, chaque nuit à accueillir 40 personnes sans qu’il soit nécessaire qu’ils aient des papiers.
Avant leur entrée dans l’abri, nous leur prenons la température et leur demandons de bien se désinfecter
.
Nous savons que ces mesures ne sont pas optimums mais impossible d’avoir une hygiène plus stricte sans devoir minimiser drastiquement le nombres de sans-abris pouvant trouver refuge.
Dans notre Abri, le sans-papier reçoit si nécessaire des soins prodigués par les bénévoles de Charity Hospital, il peut se doucher ainsi que laver son linge.
Par nuit une personne nous revient à trois francs. S’il vous plait permettez à ce que notre importante action humanitaire continue.

18 05 20
Au cours de cette période difficile pour nous tous, Charity Hospital continue plus que jamais de fonctionner.
En avril nous avons ausculté 278 personnes lors de la tournée du Bus de Nuit, 5 personnes ont été pansées, une a été envoyé aux urgences. A l’Abri de Nuit nous avons examiné 108 personnes, trois personnes ont eu besoin de l’ambulance et 30 personnes ont été soignées.
Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre tâche sanitaire.
Concernant le Centre d’ Acceuil nous avons décidé de ne plus nous y rendre afin d’éviter d’y apporter le virus aux divers sans-papiers âgés qui y séjournent. L’infirmière Valentina Alekseevna qui y a établit ses quartiers se chargera des patients.

17 05 20

Nous avons appris le déplacement illégal de sans-abris à Sotchi et condamnés à une amende pour violation du régime d’auto-isolement.
Nous avons envoyé des appels au Bureau du Procureur général de la Fédération de Russie, au Bureau du Commissaire aux droits de l’homme de la Fédération de Russie, au Commissaire aux droits de l’homme du territoire de Krasnodar et au Bureau du procureur du territoire de Krasnodar pour trouver une rapide solution.

16 05 20
Nous avons déjà distribué 4200 dîners chauds à Moscou grâce au bar Strelka. Merci à tous nos bénévoles héroïques qui, avec le personnel de Nochlechka, sont à l’œuvre sept jours par semaine.Voir vidéo

15 05 20
La situation actuelle due à la pandémie et l’auto-isolement souligne une fois de plus  à quel point il est effrayant de se retrouver sans domicile
, à quel point une personne devient vulnérable dans la rue, l’immense absence de lieux vers lesquels se tourner pour demander de l’aide.
C’est un grand bonheur que des milliers de personnes aient soutenus notre projet d’ouvrir un Centre d’Accueil à Moscou.
Entre autres, ces personnalités du monde artistique et littéraire ont enregistré un appel vidéo pour soutenir le projet.

Constantin Khabenski (acteur russe de cinéma et de théâtre célèbre, né le 11 janvier 1972 à Leningrad ex URSS).
– Aujourd’hui, le mot d’ordre est : restez à la maison. Pour aider les sans-abris à quitter la rue, ils ont besoin d’aide.
Un endroit où l’on peut passer la nuit, rétablir ses papiers, trouver un emploi, trouver de l’aide pour comprendre que faire par la suite.
Et c’est exactement ce que fait Nochlechka.
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

Lioudmila Oulitskaïa, (née le 23 février 1943 à Davlekanovo dans la région de l’Oural. Elle est l’auteure de nombreux romans et nouvelles, ainsi que de plusieurs scénarios de films).
Et pourtant, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas la clef de la maison pour la simple raison qu’ils n’ont pas de maison. Et que le matin, ils n’ont aucune idée où ils vont passer la nuit. Ils ont perdu leur maison suite a des escroqueries de filous et de fraudeurs.
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

Chulpan Khamatova (actrice russe, née le 1er octobre 1975 à Kazan (Tatarstan, RSFS de Russie, Union soviétique) Elle s’occupe beaucoup de bienfaisance en aidant les enfants malades).
Chacun de nous peut devenir un sans-abri. En une seconde.
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

Jurij Bykov, (né le 15 août 1981 à Novomitchourinsk, réalisateur russe, fervent défenseur des injustices sociales.
Il s’agit de moi, et de vous. J’aimerais beaucoup que tout le monde comprenne que l’on ne nait pas « sans-abri », mais qu’on meurt « sans abri ».
Voilà pourquoi j’aimerais que l’on commence à sortir les gens de la rue.
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

Yuri Shevchuk (né le 16 mai 1957, Yagodnoye, Magadan Oblast) est un musicien de rock et chanteur / compositeur soviétique et russe qui dirige le groupe de rock DDT, qu’il a fondé avec Vladimir Sigachev en 1980.
Au moins 15 % des sans-abri proviennent des orphelinats.
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

Boris Grebenchikov dit BG, (né le 27 novembre 1953 à Léningrad, ex URSS. Chanteur et auteur-compositeur, l’un des pionniers du rock en langue russe1. Avec Anatoli Gunitski, il est le fondateur du groupe Aquarium et son leader depuis 1972)
C’est simple – si tu peux aider les personnes qui sont dans une situation difficile, aide-les. A Saint- Pétersbourg, Nochlechka le fait depuis 29 ans. Pourquoi n’y a-t-il pas encore de Nochlechka à Moscou ?
Voilà pourquoi je suis pour qu’il y ait une Nochlechka à Moscou !

14 05 20
Depuis le 29 avril, en plus de la soupe chaude et du thé, le Bus de Nuit distribue des sandwichs aux sans-abri. Un cadeau du club de foot Zenith.

Depuis de nombreuses années, nous sommes amis avec l’équipe de football la plus aimée de Saint-Pétersbourg. Merci chers amis pour les 200 sandwiches quotidiens que vous offrez. Et un tout grand merci pour les repas chauds que vous préparez pour le personnel médical de l’hôpital Botkin

13 05 20
A Moscou alors que le virus décime, le chantier de notre prochain centre d’accueil voit la visite de la police très fréquemment, trop.
Avec toutes les mesures d’hygiène prises nous continuons la réhabilitation de la bâtisse. Rien d’illégal bien évidemment. Et pourtant, ils viennent et reviennent, et pendant qu’ils inspectent, examinent les papiers, le chantier est à l’arrêt.
Comme un fait exprès ?
Comme si la maréchaussée n’avait rien de plus utile à faire pour la communauté ?
Ne savent-ils pas que des milliers de sans-papiers sans-abris ont besoin d’une aide urgente ?

12 05 20
Théâtre virtuel, soutien réel.
Ce soir nous vous invitons à voir la pièce “Les gens sont bons” de Konstantin Koževnikova
Regardez l’émission aujourd’hui 12 mai à 20:00 h.
Vous pouvez acheter des billets sur ce lien dans le premier commentaire. Un billet coûte 500 roubles. Merci de nous soutenir.

08 05 20
Enfin une réponse du gouvernement, elle va dans le bon sens.
Le fait même que des mesures de soutien aux sans-abris figurent dans l’arrêté du vice-Premier ministre est un grand pas en avant !
Le 13 mars nous demandions à la vice-Premier ministre Tatyana Golikova de créer des places supplémentaires pour les sans-logis dans toutes les mégapoles, d’autoriser le séjour dans les centres d’accueil étatiques indépendamment toute identité à jour, de renouveler automatiquement la validité du programme individuel des services sociaux (IPSSU) et d’organiser la distribution de désinfectant et que les sans-papiers puissent avoir accès aux lieux publics : magasins, arrêts des transports publics.
Maintenant il faut que ces mesures soient rapidement décidées et mises en place.

06 05 20
Excellente nouvelle, Yandex a donné à Nochlechka 17’000 flacons de liquide antiseptique, 12’000 masques jetables et 12’000 paires de gants dans le cadre de leur projet social « L’aide est proche ». Ceci pour aider les sans-abris
Grâce à cette générosité, les bénévoles, les employés de Nochlechka de Saint-Pétersbourg et de Moscou peuvent continuer à distribuer de la nourriture, travailler dans nos centres d’accueil, en respectant toutes les précautions de sécurité sanitaire.
Nochlechka remettra une partie de ce matériel à d’autres organisations qui aident les sans-abris en ces temps de Corona. Il s’agit de 7 organisations à Moscou et 10 à Saint-Pétersbourg, notamment Charity, Doctor Liza’s Fair Help, Friends House, Kinonia Club, Botkin Hospital Health Center, Hope House on the Hill et Malta Helpdesk.

05 05 20
A l’instar de la propagation du virus, du confinement déclaré par les autorités, le nombre de nécessiteux ne cessent d’augmenter dans les centres urbains. Nochlechka demande de les aider, c’est urgent.

04 05 20
Vu la continue hausse des cas des Corona à Saint-Pétersbourg, Nochlechka poursuit uniquement ses activités du Bus de Nuit, du Centre de Nuit et du Centre d’Accueil.
A ce jour aucun cas positif n’a été détecté en ces lieux.

03 05 20
Nous avons rejoint le projet mis en place par La Nouvelle Hollande qui finance des cafés, des restaurants pour qu’ils préparent des repas pour les sans-abris, ceux qui sont en crise par faute du Corona

02 05 20
Chaque jour à Moscou nous distribuons 300 dîners chauds explique Daria Baybakova, la directrice moscovite de Nochlechka
Nous les accrochons aux grilles, aux piques des balustrades favorisant ainsi la distance sociale.
Les plats chauds, les desserts sont préparés avec grand soin par le bar Strelka. Merci beaucoup les gars, ajoute Daria.

01 05 20
Zhenya
, un jeune chef d’entreprise s’occupant de la dératisation. Il nous a appelé pour nous dire qu’avec ses employés ils avaient récolté 40’000 roubles, 510 francs, une belle somme en ces temps si difficiles.
De plus Zhenya a déjà soutenu notre Bus de Nuit en y apportant des masques médicaux et un antiseptique.
Sa générosité et son implication s’explique certainement, Zhenya est un ancien sans-abri. Qui mieux que lui connaît l’implacable réalité de la rue.

Zhenya est au centre

Zhenya au centre

30 05 20
Face aux grandes difficultés que rencontre les sans-abris pour se nourrir, les citoyens se mobilisent à l’exemple de Nora qui prépare, dans sa cuisine et avec des produits non-utilisés, environ 300 kg de nourriture par semaine pour nourrir les personnes en difficulté.

29 04 20
Chaque jour, nous recevons un appel ou un texto par des gens demandant où trouver de la nourriture.
Si vous possédez un café ou un restaurant et que vous souhaitez cuisiner pour ceux qui ont faim dites-le-nous.
S ‘il vous plaît, informez vos amis, transmettez notre numéro de téléphone +7 812 407-39-37 à tous ceux qui en ont besoin.
Soutenez-nous avec des dons, aidez vos voisins et prenez soin de vous.

28 04 20
Nous manquons de tout
Malgré la grande générosité et les nombreux dons, l’anesthésiste-réanimateur Sergueï Levkov, l’un des fondateurs de l’association Charity Hospital souligne le grand besoin en matériel, des masques, des lunettes et une paire de gants, du désinfectant.
Dans la rue, ajoute Sergueï levkov, les sans-logis courent constamment le risque d’être contaminés ou de contaminer autrui. La promiscuité est grande, de plus ils côtoient des personnes non confinées tels les agents de police ou encore des individus qui ne respectent tout simplement pas les règles.

27 04 20
Le nombre de personnes qui l’attendent aux arrêts ne cesse d’augmenter.

A chaque arrêt, les bénévoles demandent aux sans-abris de respecter la distanciation sociale. Chacun doit se désinfecter les mains avant d’obtenir son bol de soupe et reçoit un paquet de lingettes nettoyantes. À l’avant du bus, du linge et des médicaments sont distribués à ceux qui le demandent.

26 04 20
Maintenant, tout le monde parle de coronavirus, mais les maladies comme la tuberculose et le VIH qui touchent aussi les sans-abris, n’ont pas disparu par enchantement nous dit un des médecins bénévoles.

24 04 20
Le 13 mars dernier Nochlechka interpellait les autorités. Aujourd’hui voilà ce que nous dit Grigory Sverdlin, directeur de l’ONG :« Nous n’avons reçu aucune réponse de leur part. Partout en Europe – que ce soit en France, en Allemagne, en Suisse ou au Royaume-Uni, des salles de sport et des hôtels vides sont transformés en refuges. À Paris, trois mille nouveaux lits ont été proposés aux SDF.
En Russie rien… »

23 04 20
J ‘adore aider les gens.
Une fois par semaine je cuisine en grande quantité déclare Nadezhda Makuškina. Ses repas, ses desserts elle les réserve aux sans-abris.
Les gens devraient s’entraider, surtout en ce moment, en dehors du fait que c’est simple, cela apporte aussi de la joie à ceux qui sont aidés et à ceux qui aident 

22 04 20
La Fondation Timchenko a fait don de 140 litres d’antiseptiques
, ainsi que de 1’000 masques. Les employés du fonds ont réagi incroyablement rapidement à notre demande, ils ont acheté tout ce dont nous avions besoin et l’ont apporté eux-mêmes à Nochlechka. Nous sommes des plus reconnaissants.

21 04 20
Pendant cette période difficile, le Winter Bazar à Astoria de l’International Women’s Club nous a offert une aide supplémentaire. Il a approuvé notre demande de 47’000 roubles (590 francs) pour les désinfectants. Avec cet argent, nous pouvons acheter 52 désinfectants individuels pour les résidents du refuge et 30 grandes boîtes de gants.

20 04 20
Pas de malade à Nochlechka, l’absence de masques pour les résidents du Centre d’Accueil et de l’Abris de nuit, nous poussent à des mesures d’hygiène très strictes à l’intérieur de ces lieux.

A Pâques, Fazer nous ont donné les 750 koulitch, que nous avons distribués. De plus, nous avons reçu plein de friandises des citoyens, ils ont apporté des œufs colorés et des et paskha pour les sans-abris
Un immense merci à toutes celles et ceux avec qui nous appuie en ces temps si difficiles et incertains pour les sans-abris

19 04 20
Chaque jour, on nous demande comment peut-on vous aider avec la nourriture ?
Une réponse simple s’impose: celle de commander un repas pour les sans-abris au restaurant Teply Krai!
Les gars ont décidé de nous soutenir et ont lancé un événement caritatif «Help is simple», dont nous sommes très reconnaissants. La mécanique est la suivante:
• n’importe qui peut payer pour la soupe, les plats chauds et la focaccia pour un sans-abri sur https://dostavka.restk.ru/#help
• dès que 40 dîners sont réunis, le personnel du restaurant nous livre toute la nourriture en un seul voyage.

18 04 20
Nous sommes incroyablement chanceux : nos partenaires répondent non seulement à nos demandes, mais offrent également un soutien d’urgence à tout moment.
Grâce à cela, nous continuons à travailler dans le cadre de l’épidémie, pouvons créer des conditions sûres pour le personnel et les bénévoles.

17 04 20
Est-il nécessaire de dire à quel point il nous est difficile d’obtenir des antiseptiques, des masques, des blouses en ce moment.
Le blogueur Ruslan Usačev nous a fait don de 1 millions de roubles 12’440 CHF.
Cet argent ira au Bus de Nuit qui nourrit les sans-abris de St. Pétersbourg tous les jours et à la rénovation de notre futur Centre d’Accueil de Moscou.
Ruslan Usačev : ” Je pense que je ne suis pas le seul à ressentir une riche palette de mauvaises émotions, en regardant comment est engagée la lutte contre le covid19 dans le pays. Des rapports permanents provenant de tout le pays informent que hôpitaux n’ont pas assez de protection pour les patients et les médecins qui risquent leur vie.
Nous devons essayer d’aider directement les hôpitaux, les associations telles Nochlechka.

16 04 20
La faim tenaille les sans-abris.

Depuis la fermeture des cafés et des cantines de la ville, les sans-abris n’ont nulle part où demander ou acheter de la nourriture à moindre coût.
De nombreuses institutions qui préparaient auparavant les repas pour le Bus de Nuit sont obligées de refuser toute assistance à Nochlechka en raison de la crise.
Et pourtant la demande n’a jamais été aussi forte.
Nous avons donc demandé à nos partenaires des produits que nous pouvons produire ou cuisiner nous-mêmes.
Nos partenaires de longue date, telle la chaîne d’hypermarchés Lenta a répondu à cette demande: elle a fait don de 500 boîtes de ragoût et de 1’000 paquets de nouilles pour notre Abri de nuit.
Les magasins Fazer nous ont donné 500 paquets de pain d’épice.
Déjà nous les distribuons via le Bus de Nuit. Ces douceurs sont une véritable joie pour ceux qui viennent nous demander de l’aide.

15 04 20
Tout va bien, pas de malade à Nochlechka.
Le Bus continue à travailler, une Tente reste ouverte, le Centre d’Accueil, l’Abri de Nuit le sont aussi. 
Nous avons reçu gratuitement près de 200 petites bouteilles où nous avons mis le désinfectant, il est distribué aux arrêts du Bus, dans la Tente, le Centre d’Accueil et l’Abri de Nuit.
La rénovation de notre futur centre d’accueil à Moscou continue également. 

14 04 20
L’absurdité bureaucratique en temps de pandémie. Lors d’une réunion avec la vice-Premier ministre Tatyana Golikova consacrée aux questions de tutelle dans le domaine social, Nochlechka a réussi à souligner qu’actuellement il n’existe aucune réglementation sur le travail social de rue avec les sans-abris.
Pour cette raison, les institutions de l’État ne peuvent pas travailler elles-mêmes dans la rue et ne peuvent même pas le demander à des organisations caritatives, car de telles options d’aide ne figurent tout simplement pas sur la liste des services socialement utiles.

13 04 20
Les avocats de Nochlechka ont envoyé des appels aux autorités de Saint-Pétersbourg et de Moscou. Ils leur prient de prendre soin urgemment des sans-abris.
Dans ce but, ils proposent que le gouvernement déploie rapidement des centres d’accueil temporaire supplémentaires où les sans-logis pourraient être à une distance acceptable les uns des autres sous supervision médicale.
En outre, ils demandent d’assouplir les conditions dans lesquelles les gens peuvent se rendre dans les maisons de nuit étatique à Saint-Pétersbourg et dans des centres d’hébergement CSA, qu’ils soient ouverts 24h / 24, que les paperasses demandées soient simplifiées à l’extrême.

11 04 20 
Charity hospital lance un appel d’urgence:
Nous avons vraiment besoin d’argent pour les médicaments et les fournitures pour les patients. Nous continuons de changer, de traiter et d’aider, de distribuer des médicaments et de nous habiller (protection) , mais nos ressources financières s’épuisent rapidement.

09 04 20
Nous avons bien récupéré 36 litres de désinfectant hydroalcooliques !!! Gratuitement, c’est un vrai bonheur !! 
Quant à notre projet de Moscou, il continue selon le planning. Nous venons de recruter 2 travailleurs sociaux et 1 juriste.

08 04 20
Il n’a pas de cas chez Nochlezhka, la personne qui se trouvait à l’isolement n’est pas contaminée au Corona, les tests l’on démontré.
Au Centre d’Accueil 52 personnes sont logées. S’ils ont toujours accès aux WC et à la douche, la bibliothèque leur est fermée.

A partir du 6 avril
Nous avons rouvert la blanchisserie mais nous avons changé le mode de fonctionnement. Maintenant l’employé de Nochlechka reçoit le linge du sans-abri et le lave seul. Le sans-logis récupère son linge propre et séché trois heures après.
Hier mardi 07, nous avons décidé que les consultations juridiques auraient lieu toute la semaine, le jeudi y compris. Les appels sont très nombreux.
Ce jour-là normalement est celui des réunions et des supervisions pour les travailleurs sociaux et juristes.

07 04 20
Grâce au consulat russe de Lausanne, nous avons trouvé une personne qui va nous fournir en désinfectant.
Il nous garanti le mois d’avril et le mois de mai. Une très bonne nouvelle.

06 04 20
Nochlechka a lancé une action conjointe entre Saint-Pétersbourg et Moscou.
Nous appelons la population à nourrir les sans-abris. Déposer des kits de survie contenant nourriture, produits de toilette et si possible masques et désinfectant en des lieux clés de ces deux villes.


En Russie, pas de printemps pour le moment : A Moscou la nuit +1° et à St Pétersbourg +2° aujourd’hui il pleut avec de la neige humide.
Avec une telle météo, il est indispensable que nous continuions à avoir des points d’accueil telle la tente de la survie.

05 04 20
Face à l’avancée de l’épidémie, nous avons décidé de renoncer à l’aide des bénévoles au Bus de Nuit afin de ne pas les mettre en danger.
Le chauffeur de Bus de Nuit distribue les repas seul sans les bénévoles.
En ce moment, nous essayons de trouver un moyen de préparer les repas pour le Bus de Nuit.
En effet, les cafés qui nous fournissaient sont fermés.
De plus, plusieurs supermarchés d’alimentation n’ont pas la possibilité de fournir les produits gratuitement.

03 04 20
Nous n’avons pas suffisamment, ni des masques, ni des désinfections. On en trouve pas dans la vente, tout le monde les cherche.
Une compagnie finnoise Kiilto nous a offert du désinfectant mais nous continuons à en chercher, à en acheter car nous l’utilisons beaucoup dans les Tentes, au Bus de Nuit et dans l’Abri de Nuit.
Pour l’instant nous avons une personne avec de la fièvre, elle a été testée, nous aurons la réponse dans 10 jours, saurons si elle a le Covid19. Pour l’instant elle est isolée dans le container qui abrite la douche se trouvant dans notre cour.

02 04 20
URGENCE EN RUSSIE
A Saint-Pétersbourg et à Moscou nous avons dû limiter nos activités pour ne pas mettre en danger les bénéficiaires et les équipes de l’association.

Fermeture partielle de l’aide
Nochlezhka a fermé son service de consultation, la blanchisserie, les douches, le centre de distribution d’aide humanitaire et les groupes psychologiques pour les sans-abris.
La concentration de personnes, lors de ces services proposés aux sans-abris, est trop élevée et fait courir un risque accru de propagation du virus.

Cependant, les travailleurs sociaux et les juristes continuent de porter assistance aux personnes dans le besoin en proposant des consultations téléphoniques.

L’essentiel est maintenu
Nochlechka maintient ses activités essentielles comme le Bus de Nuit, l’Abris de Nuit, la Tente.
Ainsi, cinq soirs par semaines, un bus de nuit continue à distribuer des repas chauds aux sans-abri. Une tente est également ouverte chaque soir pour les personnes souhaitant trouver refuge au chaud, un repas leur est distribué chaque jour matin et soir. Des médecins bénévoles leur rendent visite une fois par semaine.

Enfin, le Centre d’Accueil qui accueille une cinquantaine de personnes est également ouvert tous les soirs. Les personnes qui y passent la nuit peuvent prendre deux repas chauds par jour : le matin et le soir.
Là aussi, des médecins bénévoles continuent leurs visites deux fois par semaine. Les équipes de Nochlechka prennent toutes les précautions possibles pour ne faire courir de risque à personne : les bénéficiaires et les travailleurs se lavent régulièrement les mains avec du désinfectant, des masques médicaux sont distribués. La Tente et l’Abris de Nuit et le Centre d’Accueil sont aérés très régulièrement.

31 03 20
Le confinement

Hier soir à St Pétersbourg le gouvernement a rendu le décret de rester à la maison et de sortir seulement pour se rendre au supermarché, à la pharmacie, chez le docteur ou encore promener son animal de compagnie, le périmètre autorisé est de 100 mètres.

Nochlechka lance un appel aux autorités
Selon la demande de Nochlechka, le comité social de St Pétersbourg a autoriser les sans-abris de rester, même pendant la journée, dans les abris de la ville (autrefois du 20h00 à 08h00) et de prolonger le séjour dans les abris de la ville pour ceux qui y sont déjà.
C’est déjà quelque chose. Cependant connaissant les règlements d’entrée, il n’est pas aisé de pouvoir se réfugier en ces lieux.
De plus, et surtout, il y a encore des dizaines de milliers de personnes dans les rues.
Les sans-logis n’ont aucune possibilité de se confiner, de trouver un abri où se protéger.
A Saint-Pétersbourg, il y a seulement 300 places dans les centres officiels de la ville.

Nous n’avons pas comme en Europe l’ouverture des centres d’urgence pour sans-abris.

Nulle Part où aller, pour l’instant nos juristes écrivent au gouvernement que les sans-abris sont actuellement oubliés, qu’ils correspondent au groupe à haut risque.