Portraits de Sans-papiers

La galerie de portraits que nous vous présentons illustre parfaitement le chamboulement d’un individu privé de sa Propiska.

Nina, victime de guerre, Khadycha, la bavarde, Vera en couple, Dima  l’orphelin,  Elena, une babouchka de 51 an, Nadejda victime de l’administration, Olga le vain combat,  Sergueï un petit rien et c’est la catastrophe , Vadim la victime type, Veronika une famille sans-papier, Viktor « Sans Propiska vous n’êtes rien ».

Vous le lirez, peu importe les raisons, le destin de ces victimes de l’administration russe privé d’identité devient cauchemardesque.

Ces divers cas dépeignent bien toute l’absurdité à laquelle sont confrontés des millions de citoyens russes sans-papier dans leur propre pays.
Ces récits nous enseignent à quel point il est difficile de survivre dans un monde où le sans-papier n’est rien, où son existence est broyée par l’absurdité de lois iniques.
Ils nous font aussi prendre conscience de l’importance de Nochlechka. Sans son aide, le destin des sans-abris serait sans espoir aucun.
Merci de votre indispensable soutien.