Offrons de la Survie

Sans cette tente j’étais foutu, raconte Sergueï.
En cette fin octobre 2021, comme souvent à Saint-Pétersbourg, une pluie froide accompagne les nuits précoces, poisseuses d’humidité.
Dans la Tente de la Survie, située à Shkipersky Protok, Sergueï traîne la patte et pour cause, ses pieds sont tout boursouflés, violets. A leur vue, le médecin pronostic un cas grave. Il a certains doutes quant à la possibilité d’éviter l’amputation.

Sergueï sauvera ses pieds grâce à la présence de cette Tente de la Survie et des bénévoles de Charity Hospital.

Les Tentes de la Survie sont de retour
Dès le 17 octobre, nous avons installé, pour quatre mois, deux tentes chauffées. Abritant une cinquantaine de personnes, elles offrent, chaque nuit, un refuge sûr, un repas chaud, des habits adéquats au climat et des soins de premières urgences.
L’une se trouve donc dans le port de l’île Vasilievsky à Shkipersky Protok, 18/16, l’autre près de la station de métro Ploschad Muzhestva, située à ulitza École polytechnique, à côté de la maison 11.
L’hiver dernier, nous avons abrité 720 personnes explique Anya Malinina, coordinatrice des Tentes.

Et malgré tout 857 personnes sans-abris sont mortes de froid
L’hiver dernier a été particulièrement hostile, nous dit Andreï Chapaev, responsables des opérations humanitaires de l’ONG.
Le thermomètre se trainait, parfois, en dessous des moins vingt-cinq degrés, et avec le vent, l’humidité, la survie fut des plus hasardeuses.
En plus de ces trop nombreux décès, d’autres personnes ont été amputées, d’autres aussi en proie à de graves maladies pulmonaires.
Nous aimerions en faire tellement plus, mais nous sommes toujours à la limite de nos moyens financiers.
Je sais, je me répète, mais après plus de seize ans à protéger des sans-abris, nous constatons encore, et toujours, que l’Etat ne fait toujours rien, ou si peu, pour ces dizaines de milliers de pauvres hères.

A Saint-Pétersbourg, ils sont plus de 60’000 à affronter les rigueurs de l’hiver dans des conditions iniques.

Aidez-les tout au long de la saison hivernale
En cette fin octobre, nous démarrons la saison d’exploitation de nos tentes chauffées, dans lesquelles chacun peut passer la nuit gratuitement et sans aucun document.

Pour certains, nos refuges chauffés sont le départ d’une nouvelle existence, le premier pas vers une vie normale.

Sauvons-les
50 CHF Une nuit dans la Tente pour 10 personnes
100 CHF Une nuit dans la Tente pour 20 personnes
200 CHF Une nuit dans la Tente pour 40 personnes

Et le Covid ?
Comme vous le savez, en ce moment, plus que jamais, le virus est des plus virulents en Russie.
Nochlechka a pris les mesures suivantes:
Concernant les mesures sanitaires, nous continuons à distribuer les masques et les désinfectants aux personnes sans-abri. Les refuges sont mis en quarantaine s’il s’y trouve un cas confirmé.
Par ailleurs, on calcule le taux de vaccination de nos employés afin de répondre aux exigences du gouvernement (au moins 80% d’employés doivent être vaccinés ou avoir été malades dans les 6 derniers mois).
Nous avons réussi à organiser une campagne de vaccination pour les habitants de nos refuges, par contre les sans papiers sont toujours privées de cette possibilité.
Nous continuons à communiquer avec les représentants du gouvernement afin de garantir l’accès à la vaccination aux sans-papiers sans abris, en vain pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *