En grand danger

Face au Corona, Nochlechka a installé un minimum de contrôle sanitaire.
Le souffle court, le visage rougis par le froid de la nuit, il gèle en ce 23 mars, Melor, 60 ans, les traits tirés de fatigue, passe devant le tri médical installé dans le sas de la Tente de la Survie.

Alors que la Russie officielle se réveille lentement face au Corona, que l’épidémie gagne inéluctablement du terrain, lire derniers développements, Andreï Chapaev, responsable des services humanitaires de Nochelchka nous décrit les diverses mesures prises face à l’avancée du Corona.

L’indispensable strict minimum
Nous avons instauré une désinfection systématique et une prise de température à l’entrée des Tentes, du Centre d’Accueil, de l’Abri de nuit et au Bus de Nuit.
Pour l’instant, c’est tout ce que nous pouvons faire concrètement dans cette situation de crise.
Il nous serait très difficile d’envisager de fermer ces lieux sachant que ce sont les seuls où les sans-papiers sans-abris peuvent trouver de l’aide et un refuge.

Appel à l’aide
Mardi 24 mars, nous avons aussi interpellé les autorités de Saint-Pétersbourg et de Moscou afin qu’ils appuient notre lutte contre le Corona.
Nous leur proposons d’ouvrir des accueils temporaires supplémentaires dans les deux capitales, où les sans-abris pourraient être à distance les uns des autres, où il y aurait un suivi médical.

Une mesure indispensable et urgente
Les sans-abris ne peuvent survivre seuls, en mode autocontrôle de l’épidémie. Parmi cette population, nombreuses sont les personnes âgées. Leur taux d’immunité est très faible, leurs conditions physiques déplorables.

Laissez-les se réfugier
Nous avons également demandé que les centres d’accueil étatique ouvrent leurs portes aux sans-papiers.
Depuis toujours ces lieux demandent une quantité impressionnante de laissez-passer administratifs pour avoir droit de s’y reposer, ne serait-ce qu’une heure.
Face au Corona, ces mesures ne sont plus de mises.

Il y a des centaines de milliers de personnes actuellement sans possibilité aucune d’être éloignées du virus.
Il faut que cela change immédiatement.

Face à l’urgence de la situation Nochlechka a plus que jamais besoin de notre soutien.
Aidez-nous à sauver des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *