Cri du cœur

Aidez-nous, Nochlechka n’a pas assez de masques, de désinfectant.
Nous en cherchons tout azimut, merci de nous soutenir, contactez-nous.

Face à l’épidémie, les sans-abris, non sans ironie, incite la population à rester chez elle.
Alors que les autorités de la ville appellent tous les habitants au confinement, le but de cette campagne est de souligner le manque absolu de mesures sanitaires pour les centaines de milliers de sans-logis de Saint-Pétersbourg .

Se confiner dans la rue ?
Grigory Sverdlin, directeur de Nochlechka explique :
Nous avons créé cette action afin de démontrer que le sans-abrisme a des conséquences terribles.
Aujourd’hui c’est le Corona. Mais tous les jours cette population à l’abandon affronte le froid, la faim, la soif, la maladie, la violence. Elle est ignorée par les services étatiques.
Aujourd’hui, des centaines de milliers de personnes à travers le pays n’ont nulle part où se cacher, où attendre que la menace s’efface.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons soutenir les survivants de la rue, nous occuper d’eux.

Besoin urgent
Les masques, le désinfectant, sont utilisés en masse au Centre d’Accueil qui abrite une cinquantaine de personnes. Là, trois fois par jour, leur température est prise. Le lavage des mains est des plus stricts.
Masques et désinfectant sont aussi cruciaux pour l’Abri de Nuit qui héberge une quarantaine de personnes, dans la Tente de la Survie (sur l’île Vassilievsky ouverte jusqu’au 15 avril) qui reçoit une quarantaine de personnes, et lors de la tournée du Bus de Nuit où, chaque soir, près de huitante personnes sont secourues.
Sans ces produits sanitaires il sera très difficile de poursuivre l’entraide.

Comment faire quand on n’a pas de toit ?
Les sans-abris seraient enchantés de suivre au pied de la lettre les recommandations de l’administration, rester chez eux, regarder la télévision, écouter de la musique, lire un livre, mais comment faire quand on n’a pas de toit ?

Notre tâche est immense, aidez-nous, vous sauvez des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *