3’847 morts sans-abris

Epouvantable réalité, les sans-papiers sans-abris subissent un très lourd préjudice. La mort due à l’abandon de l’Etat. 

Un constat meurtrier
Ce chiffre est des plus choquants.
Si, année après année, les statistiques soulignent que le nombre de décès de sans-abris fluctue, le résultat est toujours le même :
trop de personnes, privées d’identité administrative, le payent de leur vie.
Ivan lui l’a échappé belle, il raconte.

Ne pas crever
J’étais allongé dans le coin de cette barraque en ruine, le vent glacé progressivement me congelait et j’ai pensé : ” Merde, je ne veux pas mourir ici “.
Suite à une arnaque immobilière, j’ai tout perdu, travail, famille, je me suis retrouvé à la rue. Si j’ai survécu, sans aucun doute, c’est grâce à Nochlechka qui, non seulement m’a hébergé dans l’une de ses tentes, mais aussi m’a permis de refaire surface, retrouver une existence moins calamiteuse.

Connaître pour mieux combattre
Chaque année, nous recueillons des statistiques sur les décès des sans-abris, leurs causes.
Ce n’est pas facile, car il n’y a toujours pas de mécanisme de calcul transparent et universel.
Cependant, nous continuons à nous adresser à Rosstat et à utiliser les données reçues.

Lugubre bilan
A Moscou, en 2020 5’634 sans-abris sont décédés. En 2021, le nombre de morts est passé à 2’787.
A Saint-Pétersbourg, le nombre de décès a augmenté : de 857 en 2020 à 1’060 en 2021.
Au total, dans ces deux villes, 3’847 sans-abris ont perdu la vie en 2021.
A Moscou, 62,73 % des sans-abris décédés avaient 60 ans et plus.

Femmes, hommes, sans-abris unis dans la disgrâce
Fait intéressant, les statistiques sur la mortalité féminine indiquent qu’il n’y a pas de différence significative avec celle des hommes, niveau de l’âge compris.
La situation à Saint-Pétersbourg est comparable à celle de Moscou.

22’426 sans-abris, sans vie
Les statistiques comprenaient 65 villes (et les villages avoisinants).
Le nombre de sans-abris qu’y sont morts en 2021 s’élève à 22’426 personnes.
Ce chiffre correspond au 12,6 % de la mortalité globale prise en compte par l’enquête.

Comme la population de sans-abris n’est pas recensée, les chiffres ne peuvent refléter l’exact taux de leur mortalité.
Cependant, l’analyse des résultats nous permet, un peu, d’ajuster le tir de nos actions afin qu’un maximum de personnes ne meurent pas dans la rue.

Se battre
Le résultat terrifiant de cette enquête engage Nochlechka à se dépenser toujours plus, renforcer encore l’appui quotidien apporté aux sans-papiers sans-abris, tout faire pour qu’ils puissent survivre à leurs terribles conditions.
Plus que jamais, nous avons besoin de vous, de votre indéfectible appui.

Important : malgré les embuches du boycott, nous arrivons toujours à transférer notre appui financier, plus indispensable que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.