Un droit, l’école pour tous

Nochlechka a adressé une lettre ouverte au ministre de l’éducation, Monsieur Dimitri Livanov.
Son but: que même les enfants de sans-papier puissent accéder aux bancs d’école indépendamment de leur statut d’enregistrement (propiska) ou toutes autres circonstances.
A Saint-Pétersbourg, ils seraient environ huit mille enfants sans accès à l’éducation.

Rappelons qu’en Russie les citoyens russes sans-papier n’ont aucun statut administratif et de ce fait leurs enfants n’ont aucune existence légale.
(Lisez le cas de Veronika et ses enfants).

Sans restriction
La lettre adressée au ministre demande en autres : …« Nous vous prions d’introduire des modifications dans le Règlement  No107 concernant l’inscription au écoles publiques approuvé  le 15 février 2012, par le décret du Ministère de l’éduction et des sciences de la FR afin d’éliminer l’incompatibilité entre ce texte et la Constitution de la Fédération de Russie , la Convention des droits de l’enfant et la Loi du 10.07.1992 No 3266-1  « Sur l’éducation » lesquelles prévoient l’accès à l’éducation sans restriction aucune pour tous les enfants sans tenir compte de la présence ou non de l’enregistrement ou d’autres facteurs ou circonstances »…

L’irrespect de la Constitution
Nochlechka attire l’attention du ministre sur le fait que le droit de l’enfant à l’inscription ne doit pas dépendre de la situation juridique de ses parents car ces exigences entrent en conflit avec la Constitution et avec la Convention des droits de l’enfant.
Lire laccès à l’éducation

Un appel à la corruption
Grigory Sverdline directeur de Nochlechka déclare : Les entraves créées par le règlement concernant l’inscription aux écoles auront pour résultat une discrimination des enfants qui ne sont pas enregistrés ou ne sont pas citoyens russes. De plus, ceci pourrait amener une augmentation de la corruption dans le cadre du système de l’éducation public.

Mettre fin aux violations de la loi
Nochlechka s’est aussi adressée à Monsieur Pavel Astahov,  conseiller  des problèmes de l’enfance auprès de Vladimir Poutine, Président de la Fédération, en le priant de prendre des mesures afin d’éliminer les exigences discriminatoires concernant l’inscription à l’école publique ainsi que pour contrôler le libre accès à l’éducation de tous les enfants, avec ou sans propiska.
Elle demande  également au Procureur général, Monsieur Youri Tchaïka de s’adresser au Ministère de l’éducation et des sciences afin de mettre fin à ces violations de la loi.
Enfin, Nochlechka prie le ministre de la Justice, Monsieur Alexandre Konovalov, d’annuler  l’enregistrement de l’ordre du Ministère des sciences.

Une victoire en trompe l’œil
Depuis lors, le ministre de la justice à informer Nochlechka que les enfants des sans-papier pourraient être inscrits dans les écoles mais seulement une fois que tous les autres enfants l’ont été. Il est probable qu’à ce moment là, la très grande majorité des places auront été occupées et que cette décision ne résout rien sur le fond.

Soutenez Nochlechka vous sauvez des vies