Un espoir ?

Les résultats de la réunion du 05 juillet 2021 du Conseil de tutelle sociale au sujet des sans-papiers sans-abris produiraient-ils quelques espérances ?

Sa présidente, la vice-première ministre Tatyana Golikova a chargé le ministère du Travail et le ministère de l’Intérieur de créer un registre des sans-abris russes afin de fournir à cette catégorie de citoyens des soins médicaux et un logement gratuit.

Les départements concernés devront aussi régler la question de la modification de la procédure et du paiement de la taxe d’État pour la délivrance d’un nouveau passeport au sans-papier.

Il est indéniable que si cette directive devait devenir réalité, et n’être pas que de l’esbroufe à quelques semaines des prochaines élections législatives, ce profondément changement du regard de l’Etat russe face à leurs concitoyens apatrides dans leur propre pays serait un bouleversement sociétal des plus inattendus.

Il ouvrirait un champ d’applications considérables modifiant durablement et positivement la peu enviable existence du sans-papier sans-abri russe.

Rendez-vous après les législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.