Sauvons des vies

Dans le vent glacial, près de trois heures avant leur ouverture, les gens font la queue devant les Tentes de la Survie, l’Abri de Nuit, pour être certains d’avoir une place“, nous déclare Irina Sagurova, responsable de la communication chez Nochlechka.

Toujours la même litanie, moins 14°, moins 17°, moins 22°, le froid, le vent, l’humidité, la neige, tous se liguent contre les sans-abris.

“Il fait si froid que notre Abri de Nuit, nos deux Tentes Chauffées sont débordés.
Survivre dans de telles conditions, comment est-ce possible ?  ajoute Irina Sagurova. Lire article

Merci infiniment de nous soutenir en ces temps particulièrement difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.