Des raisons d’espérer ?

Depuis de longues années nous essayons de dépasser la simple assistance à personne en danger, d’offrir des perspectives futures transcendant la survie, de permettre aux sans-papiers sans-abris de s’en sortir.
Les Douches pour Toutes et Tous, le Centre de Réinsertion, notre Service Juridique sont des premiers pas en cette direction.
Aujourd’hui, nous projetons, à brève échéance, d’ouvrir à Saint-Pétersbourg, un Café Social où il sera possible d’y apprendre les métiers de bouches.
De plus, nous n’avons de cesse de sensibiliser l’administration russe à la terrible réalité vécue par des centaines de milliers de concitoyens, en espérant qu’enfin, un jour, elle cesse de les ignorer.
Merci de votre indispensable support.
Excellente lecture.

Profonde mutation ?

Les résultats de la réunion du 05 juillet 2021 du Conseil de tutelle sociale au sujet des sans-papiers sans-abris produiraient-ils quelques espérances ?
Sa présidente, la vice-première ministre Tatyana Golikova a chargé le ministère du Travail et le ministère de l’Intérieur de créer un registre des sans-abris russes afin de fournir à cette catégorie de citoyens des soins médicaux et un logement gratuit.
Les départements concernés devront aussi régler la question de la modification de la procédure et du paiement de la taxe d’État pour la délivrance d’un nouveau passeport au sans-papier.
Il est indéniable que si cette directive devait devenir réalité, et n’être pas que de l’esbroufe à quelques semaines des prochaines élections législatives, ce profondément changement du regard de l’Etat russe face à leurs concitoyens apatrides dans leur propre pays serait un bouleversement sociétal des plus inattendus.
Il ouvrirait un champ d’applications considérables modifiant durablement et positivement la peu enviable existence du sans-papier sans-abri russe.
Rendez-vous après les législatives.

Un Centre d’Accueil pour personne âgée

Pour nous, il étaient évident que les personnes âgées avaient besoin d’un chez soi différencié et plus adapté que celui offert aujourd’hui, ce qui est nullement le cas de notre Centre d’Accueil de Borovaïa.
L’immeuble de deux étages choisi, situé dans la région de Leningrad, sera totalement accessible aux chaises roulantes.
15 sans-papiers sans-abris âgés y vivront dans l’attente de recevoir, papiers d’identité, pension, certificat, ou une place dans un home.
Les chambres seront conçues pour un maximum de quatre personnes. A l’extérieur, un espace de promenade et un jardin seront aménagés. Diverses thérapies prendront place, des balades, des événements aussi.
Nous veillerons à ce que le quotidien dans cette maison soit vraiment agréable et confortable.
Notre but : que ce lieu soit ouvert d’ici l’été prochain.

Ils ont crevé de froid

Terribles que cette information divulguée par Rosstat.
857 personnes sans-abris sont mortes de froid à Saint Pétersbourg lors de l’hiver dernier.
C’est profondément révoltant, choquant.
Malgré tous nos efforts demandant aux autorités pétersbourgeoises d’ouvrir leurs abris aux sans-papiers, rien n’y fit.
Un bilan tristement peu surprenant face à cette indifférence administrative et les impitoyables températures qui marquèrent l’hiver dernier, entre autres, ces moins 28° le 7 février 2021.
Comment vouliez-vous survivre dans de pareilles conditions ?
Bien sûr nous dressons nos deux Tentes de la Survie, notre Abri de Nuit est là aussi pour accueillir les rescapés de l’hiver. Mais face à l’immense demande de plusieurs milliers de personnes endurant des conditions météorologiques hostiles, c’est toute la société qui devrait se mobiliser et éviter pareil drame.

Sans votre soutien, tout le travail quotidien que nous menons pour apporter un peu d’humanité à ces milliers de personnes laissées pour compte serait des plus impossibles. Merci infiniment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *