Ded Moroz, le généreux

Il ne les a bien évidemment pas oubliés. Les sans-papiers sans-abris ont reçu la visite du père noël.
Des étrennes utilitaires et gourmandes qu’avait récoltés Nochlechka tout au long de décembre.
Les Pétersbourgeois, les Moscovites ont répondu présents.

Des cadeaux par centaines
Grâce au soutien des citoyennes et citoyens, nous avons pu confectionner 700 paquets à Saint-Pétersbourg et 500 à Moscou. Des paquets sous forme de sacs colorés contenant victuailles et produits de premières nécessités.
Leur générosité a dépassé toutes les espérances.
Les étrennes ont été réparties aux arrêts des Bus de Nuit, aux Centres d’Accueil, à l’Abri de Nuit, aux Tentes de la Survie, au Centre pour sans-abris âgés.
Grâce à cette bonté, nous avons emmagasiné un petit stock qui permet de poursuivre la distribution tout au long de ces prochaines semaines, explique Victoria Ryzhkov, coordinatrice de l’action Nouvel An.

Vous n’êtes pas seuls
Depuis 2016, Nochlechka procède à une distribution d’étrennes. Il est fondamental, de montrer aux sans-papiers sans-abris qu’on ne les oublie pas, qu’eux aussi ont droit de croire à Ded Moroz, le grand-père gel comme l’appellent les Russes.
Tout spécialement à l’approche du noël orthodoxe. Alors que les familles sont réunies, le sans-papier sans-abris se sent encore plus exclu.
A Nochlechka nous ne le voulons absolument pas, souligne Victoria.
Notre but premier est de donner quelques sourires à ces êtres humains oubliés de presque tous. Mais aussi, par cette action, nous essayons de sensibiliser la population pétersbourgeoise et moscovite, lui rappeler que des dizaines de milliers de leurs concitoyens survivent difficilement aux rigueurs de l’hiver.

Miracle de noël ?
Victoria remercie vivement toutes ces personnes qui à Moscou et à Saint-Pétersbourg ont bravé les éléments, les congères de neige, pour apporter ces montagnes de nourriture, de produits d’hygiène, et à ceux qui, depuis une autre partie du monde, ont envoyé leurs cadeaux.
Plus que jamais il est si difficile de croire en l’humanité. Et pourtant, une fois encore, vous nous avez prouvé que c’est encore possible.
Nous ne cessons d’être émerveillés par votre générosité, votre ouverture d’esprit et votre volonté d’aider, souligne aussi Victoria Ryzhkov.
Ce ne sont pas les réfugiés de l’hiver qui contrediront Victoria. Amassés devant la Tente, leur joie vaut tous les remerciements. Comme le dit Pavlov Alexandre, ce petit moment de magie efface pour un moment les terribles conditions qui influencent notre quotidien.

Ils sont des milliers à survivre dans d’effroyables situations.
Notre tâche est immense, aidez-nous à sauver des vies, l’hiver est là.

Important : malgré les embûches du boycott, nous arrivons toujours à transférer votre appui financier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.